Inforautisme - Information et soutien aux familles de personnes autistes
Vous êtes ici : Accueil > Que peut-on faire ? > Conseils pratiques


Level Double-A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0

Que peut-on faire

Conseils pratiques

Trucs d'enseignement pour enfants et adultes souffrant d'autisme, par Temple Grandin

Quelques enfants autistiques apprendront la lecture plus facilement que la phonétique, et d'autres apprendront mieux par la mémorisation des mots entiers. J'ai appris à travers les phonèmes. Ma mère m'apprit les règles du phonème et me laissa vocaliser les mots.

Quand j'étais enfant, les sons bruyants comme la cloche de l'école me blessaient les oreilles comme la foreuse du dentiste qui touche le nerf d'une dent. Les enfants autistiques ont besoin d'être protégés des sons qui blessent leurs oreilles. Les sons qui les agressent le plus seront la cloche de l'école, les systèmes d'alarme ou d'alerte du mur du gymnase, le son de la chaise qui grince sur le plancher. Dans beaucoup de cas, l'enfant pourra tolérer la cloche ou l'interphone si on l'assourdit légèrement par du bourrage, des tissus ou des rubans adhésifs. Le grincement des chaises peut s'amortir en plaçant des parcelles de balle de tennis au bout des pattes ou en installant une moquette. Un enfant peut avoir peur d'une pièce de la maison parce qu'il craint le bruit soudain et criard du système d'alarme. La peur appréhendée d'un son peut entraîner un comportement inadéquat.

Les distractions visuelles et les lumières fluorescentes ennuient certaines personnes autistiques. Ils peuvent apercevoir le vacillement des ondes électriques à 60 cycles. Pour éviter ce problème, placez le bureau de l'enfant près de la fenêtre ou évitez l'utilisation de lumières fluorescentes. Si l'on ne peut éviter les lumières, utilisez les ampoules les plus récentes que vous pourrez trouver. Les nouvelles ampoules vacillent beaucoup moins.

Quelques enfants autistiques, hyperactifs qui remuent tout le temps, vont se calmer s'ils portent une veste rembourrée et plombée (veste propioceptive). La pression du vêtement calme le système nerveux. Cette pression m'a souvent beaucoup calmé. Pour obtenir de meilleurs résultats, il faut porter la veste pendant vingt minutes pour ensuite l'enlever quelques minutes (avant de la remettre). Le système nerveux n'aura pas alors le temps de s'y adapter.

Quelques autistes répondront mieux, auront un meilleur contact visuel et répartie verbale si le professeur interagit avec eux pendant qu'ils s'amusent sur une balançoire ou se roulent dans un tapis. L'impact sensoriel du balancement ou de la pression du tapis favorise quelquefois le développement de la parole. Le balancement doit toujours demeurer un jeu. On ne doit jamais l'imposer de force.

Quelques enfants et adultes peuvent mieux chanter que parler. Ils peuvent mieux répondre si on leur chante les mots et les phrases. Mais certains enfants très sensibles d'oreilles répondront mieux si le professeur leur parle en murmurant.

Certains enfants et adultes non-verbaux ne peuvent pas, en même temps, assimiler les stimuli visuels et auditifs. Ils fonctionnent sur un seul réseau. Ils ne peuvent pas voir et entendre en même temps. On ne doit pas leur demander de regarder et d'écouter en même temps. On doit leur donner l'une ou l'autre tâche, visuelle ou auditive. Leur système nerveux n'a pas la maturité d'intégrer la stimulation visuelle et auditive en même temps.

Chez les enfants et adultes plus vieux, toujours non-verbaux, le toucher devient souvent le sens le plus fiable. Il leur est plus facile de sensualiser les choses. Les lettres peuvent s'apprendre en leur laissant manipuler des lettres de plastique. Ils peuvent apprendre leur agenda journalier en manipulant des objets, quelques minutes avant le début de l'activité. Par exemple, quinze minutes avant le déjeuner, faites-leur tenir une cuillère. Laissez-les prendre un auto-jouet quelques minutes avant de partir en voiture.

<< Page précédente

Traduction du texte anglais: "Teaching Tips for Children and Adults with Autism"; Temple Grandin, PhD. Professeur auxiliaire, Université d'Etat du Colorado, Fort Collins, CO 80523, USA.